logotype

À la fin de la dernière année, Hubert, un de mes élèves, m’avait envoyé un courriel pour me parler de Classcraft. Il s’agit d’un outil de gestion des comportements (désirés et non désirés) entièrement personnalisable et qui fonctionne comme un jeu de rôle. Chaque élève (joueur) est représenté par un personnage (guérisseur, mage, guerrier) qui a des points de vie (HP), des points d’expérience (XP) et des points d’action (AP). Quant à l’enseignant, il est le maitre du jeu. Il y a également des événements aléatoires pour mettre un peu de vie à tout ça. Pour ceux qui connaissent ClassDojo, Classcraft en est quelque sorte une version sur les stéroïdes destinée à des élèves un peu plus vieux. Comme j’aime essayer de nouvelles choses en classe, je l’ai proposé à un premier groupe de 20 d’élèves; les élèves de la concentration basketball (secondaire 1 – Programme d’éducation internationale). Si l’expérience est concluante, je le proposerai à tous mes groupes de secondaire 1 (170 élèves). Peut-être que cela pourrait intéresser mes élèves des cours projet personnel d’orientation (PPO); c’est à voir. J’ai pensé raconter cette expérimentation sur mon blogue, comme le contenu est plutôt rare ces temps-ci, mes énergies étant consacrées à mon site de cours.

Les versions du logiciel
Il existe 3 versions de Classcraft. Une gratuite, une freemium (aussi gratuite) et une premium (payante). Pour l’instant, j’ai opté pour la version gratuite. Bien entendu, les versions freemium et premium offrent des fonctions supplémentaires. J’ai cependant un malaise avec la version freemium. Cette dernière, aussi gratuite, propose presque toutes les mêmes fonctions que la version premium. Cependant, elle permet aux élèves d’acheter avec de l’argent réel des pièces d’or qui peuvent être utilisées pour modifier l’apparence physique des personnages ou pour acheter des familiers (des animaux qui accompagnent les personnages un peu comme Hedwidge et Rocko dans Harry Potter). Chaque élève peut dépenser un maximum de 5 dollars par année, pas plus. Même si les arguments avancés par Classcraft quant aux achats de pièces d’or sont intéressants, pour ma part, il est inconcevable de permettre à des élèves de payer pour cela, même si la majorité des élèves dépensent probablement plus de 5$ par année dans diverses applications et achats intégrés. Dans les écoles, les questions financières sont délicates et c’est le genre de sujet qu’on aurait pu facilement voir aboutir au conseil d’établissement. Dans la version premium (10$ par classe + 1$ par élève par an), les élèves ne peuvent pas acheter de pièces d’or, c’est l’enseignant qui les distribue. Dernière chose : la version gratuite ne permet pas d’utiliser l’application iPad/iPod de Classcraft.

Les règles
L’enseignant est libre de personnaliser les règles de base. De mon côté, des points de vie (HP) peuvent être perdus si un élève dérange la classe, arrive en retard, est négatif ou n’a pas fait un devoir. Des points d’expérience (XP) peuvent être obtenus quand un élève trouve une erreur dans des notes de cours, répond correctement à une question en classe, aide un élève en classe et est positif et travaillant dans la classe. J’ai aussi décidé de donner une prime mensuelle de 150 XP à mes assistants de cours. Ce sont 3 élèves responsables d’allumer les projecteurs, de prendre les absences et de gérer le matériel informatique. Les règles comportent aussi des éléments aléatoires. À chaque début de cours, un événement aléatoire a lieu. Ces derniers peuvent être modifiés. Par exemple, tous les guérisseurs pourraient avoir une prime de 100 XP. Le premier élément aléatoire avec le groupe permettait à tout le monde d’ouvrir et fermer les fenêtres pendant le cours. Les gars se sont empressés d’ouvrir les fenêtres tandis que les filles allaient les fermer. Je ne suis pas convaincu de cet événement aléatoire, mais pour l’instant, on expérimente.

Les équipes
Les élèves sont en équipe. Classcraft suggère des équipes de 5 ou 6 élèves. Pour ma part, j’ai décidé de former des équipes de 5. L’outil suggère que ce soit l’enseignant qui forme les équipes afin que chacune d’entre elles contienne des élèves forts et des élèves faibles. Cela fait en sorte que si des élèves qui ont tendance à ne pas faire leurs devoirs sont tous ensemble, ces derniers auront des conséquences qui entraineront l’équipe vers le bas, car quand un joueur n’a plus de points de vie (HP), il meurt et les membres de son équipe perdent tous des points. Par conséquent, leur expérience de Classcraft pourrait être moins agréable. Étant donné que je vois les élèves seulement une fois par semaine, je ne les connais pas encore. Il est donc impossible de savoir qui sont les plus forts et qui sont les plus faibles. J’ai donc laissé les jeunes former leur propre équipe. Lorsque j’ai présenté Classcraft il y a un mois, je leur ai demandé de lire le manuel de l’élève, un PDF généré à partir des réglages propres à chaque groupe. Le cours suivant, nous avons formé les équipes. J’ai pris les noms des coéquipiers en note, le rôle de chacun (mage, guerrier et guérisseur) ainsi que le nom des équipes. Toutes les informations doivent être entrées manuellement dans un classeur Excel puis copiées sur le site. Cela ne peut donc pas se faire pendant un cours. Pour ne pas compliquer les choses, chaque élève avait le mot de passe 12345 qu’ils devaient modifier lors de leur première connexion. Fait intéressant, mes assistants de cours (ayant une prime de 150 XP chaque mois) se sont tous placés dans la même équipe. Intelligents les cocos!

La première connexion
La première fois que les élèves se connectent, Classcraft lui demande de choisir un des trois costumes pour leur personnage. Ensuite, ils devaient modifier leur mot de passe pour changer celui par défaut. Élément moins intéressant, j’avais fait une erreur de classe (guerrier, mage ou guérisseur) pour deux élèves. Il est impossible de modifier la classe du personnage une fois son compte créé. J’ai dû supprimer leur personnage pour en créer de nouveaux. Les jeunes ont ensuite exploré l’outil. Certains ont même déjà « appris » de nouveaux pouvoirs qui sont également personnalisables par l’enseignant. Ces derniers peuvent être appris avec des points de pouvoirs. Au départ, chaque élève a un point de pouvoir. Ensuite, ils en accumulent un nouveau chaque fois qu’ils augmentent de niveau (1000 XP). Déjà le premier cours, deux élèves ont appris et utilisé un pouvoir, celui d’invisibilité. Ce dernier permet à l’élève de sortir de la classe pendant 2 minutes. Par contre, il en coûte 10 AP (points d’action). Les deux élèves ont vraiment trouvé drôle et presque étrange le fait de pouvoir sortir de la classe. En plus, ils sont sortis en même temps, ce que je ne permets habituellement pas. Les autres joueurs, qui ont compris ce que le jeu pouvait leur apporter, ont immédiatement compris que les deux gars venaient de dépenser des points qui auraient pu leur être utiles dans d’autres circonstances.

Les élèves des autres groupes
Les élèves des autres groupes ont commencé à me parler de Classcraft; ils aimeraient participer; il y a donc un engouement chez les autres élèves. « Pouvons-nous être le deuxième groupe test ? » m’a même demandé Matéo.

Ajustements déjà apportés 
Le système est configuré pour que chaque élève reçoive 5 AP par jour. Comme je vois les élèves une fois par semaine, en 7 jours, il leur était possible de regagner presque la totalité de leurs AP (35 ou 50 selon leur class. Cela aurait permis un trop grand nombre d’actions et aurait nuit à l’expérience du jeu. J’ai donc configuré Classcraft pour qu’il redonne seulement 1 AP par jour. Je réajusterai le nombre d’AP donné chaque semaine en fonction d’obtenir la meilleure expérience de jeu possible. Jusqu’à présent, Classcraft a été utilisé pendant deux cours. Le premier cours, j’ai donné un bonus de XP aux membres d’une équipe choisie au hasard par Classcraft. Le deuxième, ce fut le tour à un seul élève, toujours choisi aléatoirement, de recevoir un bonus de XP.

Voici quelques captures d’écran. J’ai caché les noms des élèves.

Capture Classcraft De Rochebelle David Martel-v1.jpg.001
Affichage des personnages des élèves. On voit leurs points, leurs pouvoirs et les autres membres de leur équipe.

 

Capture Classcraft De Rochebelle David Martel-3
Élèves sous forme de liste avec leurs points et leurs rôles.

 

Capture Classcraft De Rochebelle David Martel-2
Affichage des élèves par équipe.

 

Capture Classcraft De Rochebelle David Martel-6
Fil d’actions permettant de voir les ajouts et retraits d’AP, HP et XP.

 

Capture Classcraft De Rochebelle David Martel-5
Fenêtre d’utilisation d’un pouvoir par l’élève et le nombre de AP étant perdus en réalisant l’action.

 

Capture Classcraft De Rochebelle David Martel-4
Fenêtre de personnalisation de Classcraft.

Leave a Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AntiSPAM * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.