Hier, j’ai testé en classe avec un groupe (français secondaire 2 – PEI) l’application pour iPhone et iPod touch eClicker. Merci aux élèves qui ont bien voulu apporter leur appareil en classe et l’utiliser dans un but pédagogique! Voici en quelques lignes ma démarche et mes impressions.

*Notez que d’autres images de la version «client» seront disponibles lorsque je ferai un autre test avec un second groupe.*


L’application

Découverte il y a une dizaine de jours sur ce site listé dans un gazouillis (dont je ne me souviens plus l’auteur), eClicker est une application (seulement en anglais… pour l’instant?) permettant aux enseignants de questionner les élèves par le biais de leur iPod touch ou de leur iPhone. Les élèves ont une application (eClicker client) gratuite, alors que l’enseignant doit se doter de celle «host» à 25,00$ pour pouvoir envoyer les questions aux élèves. Fait devant être raconté: la semaine dernière, un élève m’a demandé si j’avais réellement payé un tel montant pour une application. Son raisonnement était simple: avec un appareil «jaikbreaké» (ce qui n’est pas mon cas), toutes les applications peuvent être téléchargées gratuitement. Dans ce cas-ci, pourquoi payer? Je lui ai répondu que je croyais beaucoup au potentiel pédagogique de ces appareils et que si on voulait qu’ils développent d’autres applications comme eClicker, on devait les encourager en achetant leurs applications. Il m’a répondu que ce n’était «pas fou» comme raisonnement…

.

La préparation

J’avais d’abord sondé les élèves durant les derniers jours afin de savoir combien d’entre eux possédaient un appareil. En moyenne, on en retrouve une dizaine par classe. Comme les groupes sont de 30 à 32 élèves, ils peuvent se placer en équipe de trois et voir ce qui est affiché sur les écrans sans problème. Ensuite, pour avoir une banque de questions, je leur ai demandé d’en composer plusieurs (à choix de réponses) sur la langue française. Voici deux exemples de question:

– Le GN est au non alors que le GAdj est à _________ ? a) L’adjectif; b) Le verbe; c) L’adverbe; d) La préposition.

– Dans ces mots, trouvez l’intrus: a) Manger; b) Faire; c) Attraper; d) Trouver.

.

La programmation

Même si un logiciel était le bienvenu pour la saisie des questions et des réponses, cela se fait aisément. En effet, on passe d’un champ à un autre (questions – réponses) sans délai (on a déjà vu des applications plus lentes) et tout se passe sur la même page (entrée des questions et de réponses, sélection de la bonne réponse, temps alloué à la question, etc.). Il est même possible d’ajouter une image en lien avec la question.

.

Le réseau et la mise en route

Il y a bel et bien un réseau sans fil à l’école, mais ce dernier n’est disponible que pour les enseignants (utilisateur et mot de passe nécessaires). J’ai donc créé un réseau sans fil avec mon MacBook (AirPort) pour le déroulement de l’activité. En l’espace de quelques secondes, tous les élèves avaient connecté leur appareil. Ils ont ensuite ouvert l’application et entré leur prénom et ceux de leurs coéquipiers. Ce processus de connexion et de mise en réseau avec l’appareil « host » a pris environ 3 minutes.

.

L’activité

L’activité s’est très bien déroulée. Tous les élèves participaient et je n’ai jamais vu personne répondre à des questions de français avec autant d’enthousiasme. 11 iPod touch étaient connectés par le biais d’AirPort à mon iPhone. C’est avec ce dernier que je contrôlais les questions et que je pouvais suivre la progression des élèves. Ils avaient 15 secondes pour répondre à chaque question. Entre ces dernières, une pause de 10 secondes permettait de voir la bonne réponse tandis qu’un graphique présentait combien de fois chaque réponse avait été choisie. Les participants pouvaient également voir le rang de leur équipe ce qui a engendré beaucoup de compétitivité.

Il n’y a pas eu de problème de réseau ni d’application… Une chance que c’est Apple, car avec Microsoft, on serait encore en train de mettre le tout en réseau. Il y a cependant eu certains délais plus longs que prévu, mais selon ce que j’ai pu constater, le système attendait plus longtemps, car certains appareils n’étaient pas prêts à passer à la prochaine question. Une seule équipe a abandonné: le iPod a manqué de batterie.

.

Après l’activité / impressions

Une fois l’activité terminée, il est possible d’avoir un compte-rendu sous forme de document texte afin de savoir qui a répondu (ou n’a pas répondu) correctement ou non à une question. Dans le cas où chaque élève aurait son appareil et que les questions porteraient sur la matière vue précédemment, ce serait très utile afin de savoir qui maîtrise ou ne maîtrise pas les notions.

De mon côté, je trouve que ce test a été très concluant. Tous les appareils se sont connectés au réseau (MacBook) et il n’y a pas eu de problème. C’était vraiment intéressant de voir la compétitivité entre les équipes (quelle sera la meilleure?) et je crois que les élèves ont pu voir que leur iPod pouvait être utilisé autrement que pour jouer ou écouter de la musique. Cependant, je ne sais pas si je répéterai l’expérience bientôt. Même s’ils sont en équipe, 2 élèves sur 3 n’ont pas de iPod touch… Je pense à eux et je me dis que si j’avais 13 ans, je n’aimerais peut-être pas qu’un outil que je ne possède pas soit utilisé dans la classe de français…


8 Comments

  1. Jocelyne Bourque

    Merci de ce beau partage, ça va certainement servir à déblayer le terrain pour d’autres expérimentations de ce genre.
    Je vois que tu es dans la liste de participants à Clair2010, alors on se voit peut-être.

  2. Pingback: Tweets that mention eClicker: test de l’application en classe. -- Topsy.com

  3. Bravo pour l’initiative, la flexibilité de la technologie peut nous faire économiser beaucoup de temps.

    La diversité est une clé importante pour motiver un groupe classe.

  4. Pingback: eClicker – On parle de mon expérimentation dans l’École branchée

  5. Pingback: links for 2010-04-15

  6. Pingback: Ecume du 16 April 2010

  7. Pingback: Twitter avec des élèves de première secondaire | ePortfolio de David Martel